Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Economie bleue
 

Présentation générale

 
 

La plaisance professionnelle

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 24 janvier 2018 (modifié le 26 janvier 2018)

Le nautisme, filière maritime importante en Martinique, est un secteur économique complexe regroupant de multiples activités et ayant des retombées économiques directes, indirectes et induites. Les enjeux liés à cette filière sont nombreux, notamment en terme d’aménagement, de gestion de l’espace littoral, d’environnement, ainsi qu’en termes économiques et sociaux ou d’attrait touristique.

Aujourd’hui la filière nautisme à la Martinique représente :

  • Les ports de plaisance ont une capacité totale inférieure à 3000 places
  • Entreprises de la filière nautique (location, vente, entretien, réparation) : environ 265 entreprises dont 95 % ont moins de 10 salariés pour un chiffre d’affaires d’environ 65M d’euros et 900 emplois
  • Les loisirs/sports nautiques et subaquatiques : 174 structures associatives ou commerciales employant environ 300 éducateurs spécialisés
  • Une offre de sorties/balades nautiques en pleine croissance mais peinant à répondre à la demande Des effets économiques induits importants mais non estimés précisément à ce jour

Points forts de la Martinique :

  • Sécurité maritime et terrestre
  • Savoirs faire des professionnels (des loisirs et de l’entretien de navires) ainsi que la disponibilité des pièces détachées pour l’entretien et la réparation
  • Le Marin, la plus grande Marina des petites Antilles, concentrant une des plus grandes flottes de location de catamarans
  • Des activités nautiques traditionnelles : les gommiers et les yoles
  • Régime fiscal spécifique (défiscalisation, LODEOM…)

Il s’agit de valoriser ces atouts et de gommer les difficultés :

  • un manque de main d’œuvre qualifiée
  • diminution du nombre d’immatriculation de navires
  • baisse du nombre de licenciés dans les sportifs
  • environnement concurrentiel qui pourrait prochainement s’accroître : nombreuses îles qui ont investi dans des infrastructures avec une perte de compétitivité (on note déjà une baisse importante du nombre de navires en location).
  • l’accès au foncier pour les entreprises du nautisme.

Cette filière possède encore un fort potentiel de développement :

  • En développant une offre nautique innovante et de qualité, permettant notamment une mise en valeur du patrimoine environnemental et paysager
  • En améliorant et qualifiant la destination nautique Martinique pour les non résidents, et en rendant plus accessible les activités nautiques aux résidents
  • En valorisant et accroissant la qualité des infrastructures et des savoirs-faire des professionnels du service, de l’entretien et la réparation de navires
  • En facilitant l’accueil des navires de grande plaisance par la création d’infrastructures et de services spécifiques (accueil mais surtout entretien)
  • En créant une filière de déconstruction des bateaux hors d’usage à la Martinique
  • En augmentant les capacités d’accueil maritimes et terrestres, tout en respectant l’environnement. Exemples : traitement de la situation des marinas « sauvages », organisation des zones de mouillages, création de solution de stockage à terre…
  • En formant des jeunes martiniquais aux métiers du nautisme et en développant la technicité des techniciens au sein des entreprises

Pour développer l’activité, plusieurs leviers sont possibles :

  • les capacités d’accueil de navires (places à quai, à terre, au mouillage)
  • conforter le savoir faire des industriels martiniquais
  • la fiscalité portuaire
  • la fiscalité des navires
  • la fiscalité des entreprises de la filière nautique : demande récurrente de franchise et d’harmonisation de l’octroi de mer entre Martinique et Guadeloupe
  • la fiscalité des carburants : demande de détaxe. Elle est prématurée aujourd’hui (pas d’équipement pour recevoir les yachts).

Une feuille de route pour le développement du nautisme à la Martinique est en cours d’élaboration.

Concours d’innovation nautique

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 juillet 2019

Les assises nationales du nautisme et de la plaisance

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 juin 2018

Organisées par le groupe Ouest-France en partenariat avec la Confédération nationale du nautisme et de la plaisance, ces journées ont vocation à rassembler tous les acteurs du secteur, (constructeurs, équipementiers, sociétés de services, fédérations sportives…) ainsi que des élus, des responsables politiques nationaux, des journalistes pour débattre de l’avenir de la filière.

Au programme des différentes tables rondes la conquête d’un nouveau public, la transformation des ports en entreprise de service, l’avenir de la propulsion électrique, la révolution des foils, les nouvelles formes de pratique (plaisance 2.0), les risques de multiplication des restrictions d’accès à la mer et un tour d’horizon des nouveautés susceptibles d’impacter le secteur.

Les Assises du Nautisme

Le document ci dessous est une synthèse des assises élaborée par la DM.
synthese des premieres assises nationales du nautisme et de la plaisance (format pdf - 656.8 ko - 29/06/2018)