Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Economie bleue
 

Présentation générale

 
 

La pêche professionnelle

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 février 2018 (modifié le 4 avril 2018)

La pêche professionnelle est une activité de « cueillette » d’une ressource vivante renouvelable.
Une bonne gestion des ressources halieutiques garantit la durabilité de la ressource et donc de l’activité.

À la Martinique, 850 entreprises pêchent 1000 tonnes annuellement :

- des espèces pélagiques du large (thon, marlin, espadon, daurade),
- espèces pélagiques côtières (balaous, volants, maquereau)
- espèces benthiques (vivaneau, lambi, langoustes, poissons de roches comme les marignans…).
- Il existe aussi une pêche de crabes (de mer) pêchés à pied dans la mangrove
- la pêche aux oursins blancs est interdite sauf durant quelques jours si la ressource le permet

Il s’agit en grande majorité d’une pêche artisanale avec des yoles de pêches d’une longueur inférieure à 12 mètres.

Les engins utilisés sont le filet, la nasse, la ligne.

La Martinique compte 8 ports de pêche territoriaux (Marin, Trinité, Diamant, François, Grand Rivière, Case Pilote, Vauclin, Anse d’Arlet) et des APIT. Les ports de pêche appartiennent à la Collectivité territoriale de la Martinique qui en décide le gestionnaire (en régie, déléguée, par des associations de pêcheurs).
=> Voir carte des ports de pêche et des APIT en pj

La filière de la pêche maritime est composée :

- de producteurs = les pêcheurs
- de premiers acheteurs = les mareyeurs
- de vendeurs en gros ou au détail (marchandes, poissonniers)
- des importateurs
- des transformateurs (filetage, fumage)

Ces différents acteurs peuvent réaliser des actions de nature interprofessionnelle, par exemple promotionnelle (création de la marque "pêché Matinik")

Les pêcheurs sont regroupés :

- en syndicats : le syndicat défend les intérêts particuliers de ses membres. Il présente des candidats aux élections du comité des pêches

- en associations : ces associations peuvent gérer des installations collectives (machines à glace, chambre froide) ou organiser des manifestations autour de la pêche

- en coopératives de producteurs

Tous les pêcheurs sont membres du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins qui est l’instance de représentation professionnelle du secteur.

Chaque pêcheur, dès lors qu’il réunit certaines conditions d’activité, élit, tous les 5 ans, les membres du conseil du Comité.

Le président du Comité est M. Olivier MARIE-REINE.

Tous les pêcheurs sont soumis à une cotisation professionnelle obligatoire (CPO) destiné à financer le fonctionnement des comités des pêches (comités régional et
national).


Télécharger :