Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Economie bleue
 

Présentation générale

 
 

L’économie bleue

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 24 janvier 2018 (modifié le 4 avril 2018)

L’économie bleue regroupe les activités et filières économiques qui s’exercent en mer ou sont dépendantes de la mer :

  • des activités logistiques et de transport maritime
  • des activités de réparation et de construction navale
  • des activités d’exploitation des ressources marines (pêches maritimes, saliculture, exploitation de granulats marins, autres bio-ressources)
  • des activités d’exploitation de l’énergie marine
  • des activités d’élevage d’animaux ou de végétaux marins (aquaculture, algo culture)
  • des activités touristiques et de loisir (balades en mer, location de navires ou d’engins de plage à des fins touristiques).

A la Martinique, on estime que l’économie bleue emploie 12 000 équivalents temps plein soit 12% de la population active.

Pour que l’économie bleue devienne un fort levier de croissance pour la Martinique, il convient, filière par filière, d’étudier les dynamiques de croissance et de les appuyer en formulant des propositions touchant à la fiscalité, aux conditions réglementaires, aux ressources humaines et aux besoins de formation ou encore à l’innovation et à la recherche.

La DM et le Cluster Maritime de la Martinique ont mis en place un Comité « Martinique Maritime » chargé d’écrire des feuilles de route pour chacune des filières.

=> Les feuilles de route ( en cours d’élaboration)

Par ailleurs, un document stratégique, le document stratégique de bassin (en cours d’élaboration), identifiera pour le bassin maritime des Antilles, les atouts du bassin et les actions à mener à l’échelle du bassin pour favoriser une croissance durable des activités maritimes.