Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité et sauvetage

Pescatourisme : vous êtes pêcheur professionnel et souhaitez embarquer des passagers dans le but de faire découvrir votre métier et le milieu marin.

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 mars 2019 (modifié le 11 mars 2019)

Port de Case Pilote

Pescatourisme : Pour réaliser ce type d’activité, il est nécessaire de disposer d’un navire de pêche professionnel adapté et de brevets et aptitudes particulières.

1- Le navire :

Votre navire doit être adapté au transport de passagers :

  • Les passagers disposent d’un espace à bord dédié à leur usage et correctement protégé de la plein force de la mer.
  • Les passagers ne doivent pas être exposés lors de la manœuvre des matériels de pêche et bénéficier de protections particulières contre le risque de chute à la mer. Un garde-corps doit être installé, la hauteur minimale entre le plancher et le haut de ce garde-corps doit être de 1 mètre minimum.
  • chaque passager doit disposer d’un siège d’une largeur de 0.45 m.
  • chaque passagers dispose d’une brassière de sauvetage homologuée.
  • Les passagers et l’équipage doivent être munis d’un VFI.

Le nombre de passagers admissible sera déterminé en fonction de ces règles. Il sera également vérifié que votre navire est apte à les transporter sans danger de chavirer.

Pour cela un essai en charge sera effectué afin de déterminer l’inclinaison sur un bord. Celle-ci doit rester inférieure au quart de l’angle d’immersion de la lisse de pavois.

Ces essais et contrôle sont effectués par un inspecteur du centre de sécurité des navires. Ils permettront de déterminer le nombre maximal de passagers que vous pourrez embarquer sachant qu’il n’est pas possible de dépasser 6 passagers.

2- Les pêcheurs

Le patron pêcheur doit être titulaire :

  • du brevet de capitaine 200 pêche ou du certificat d’aptitude au commandement à la petite pêche ;
  • du certificat général d’opérateur radio (C.G.O.) s’il navigue en 3ème catégorie (VHF fixe ASN + balise RLS) ;
  • du certificat restreint d’opérateur radio (C.R.O.) s’il navigue en 4ème catégorie (VHF fixe ASN) ;
  • du certificat de radiotéléphoniste restreint (C.R.R.) s’il navigue en 5ème catégorie (VHF non ASN) ;
  • du certificat médical I
  • du certificat de formation de base à la sécurité (CFBS)

Attention : en fonction du navire, du nombre de passagers ou du type de pêche il peut être nécessaire d’embarquer un marin supplémentaire afin d’encadrer les passagers et d’assurer leur sécurité.

3- La démarche

  • auprès du CSN

Complétez la fiche de demande d’embarquement de passagers et transmettez la au CSN avec tous les renseignements et documents nécessaires (point A de l’annexe 1).

Une fois le dossier réceptionné, un inspecteur sera chargé de l’étude de votre demande et vérifiera l’ensemble des documents transmis. Si votre dossier est complet et conforme, il prendra contact avec vous afin d’organiser les essais et contrôles qui devront être réalisés sur votre navire.

A l’issue (si les essais sont concluants) votre permis de navigation pêche sera modifié pour permettre l’activité de pescatourisme.

  • auprès de votre DM de rattachement

Réunissez les documents détaillés au point B de l’annexe 1 de la demande de transport de passagers.

Sur le portail armateur, faire une nouvelle demande de permis d’armement intégrant cette nouvelle activité. Les documents que vous aurez rassemblés ainsi que le permis de navigation pêche modifié devront être joints à votre demande.

La DM dispose d’un délai de 2 mois pour étudier votre demande de nouveau permis d’armement (pratiquement, si le dossier est complet le traitement est plus rapide). Dés qu’il sera validé, vous recevrez une notification par courriel et votre activité de transport de passagers dans le cadre du pescatourisme pourra démarrer.


Télécharger :